This post is in the section : Energies classiques, Marché & Régulations, Thèmes

Equilibre financier des opérateurs d’électricité en Afrique
and // 4 May 2017 // 2

XXIntroduction 

L’accès à l’électricité en Afrique, est un facteur clé dans le développement des économies des différents pays de ce continent. Dans beaucoup de pays Africains, le taux d’électrification est très faible et des efforts importants doivent être menés pour permettre aux citoyens d’accéder à cette énergie. Comme le montre la figure ci-dessous, seuls 6 pays du continent ont aujourd’hui un taux d’électrification dépassant les 75 %.

La disparité du taux d’électrification entre les milieux rural et urbain figure également parmi les défis que doivent relever les opérateurs du secteur de l’électricité dans ces pays.

Taux d’électrification en Afrique
Source : International Energy Agency

1111

Les volumes de consommation d’électricité sont très différents entre les différentes régions en Afrique, avec un niveau assez élevé en Afrique du Nord et Afrique du Sud. Ces volumes reflètent en effet le niveau de développement du secteur de l’énergie électrique dans les régions.

Dans toute les régions, les principaux usages sont répartit d’une manière équilibrée entre le résidentiel, les services et l’industrie

Consommation électrique en Afrique par secteur et région
(source Africa Energy Outlook, IEA)

22

Équilibre financier du secteur de l’électricité en Afrique 

Dans un contexte de forte pénurie en électricité et de croissance démographique, où les entreprises de production et de distribution d’électricité ont un fort besoin d’investissement, les prix de vente de l’électricité en Afrique Subsaharienne ne reflètent pas les coûts de fourniture de ce service. En moyenne, les tarifs moyens de vente de l’électricité en Afrique subsaharienne sont autour de 130 à 140 $/MWh. Ces prix de ventes ne couvrent pas le coût de fourniture de l’électricité aux différents types de clients. Dans la plupart des pays, il ne couvre même pas les coûts d’investissement.

En plus de cet obstacle, les opérateurs de fourniture d’énergie électrique en Afrique doivent faire face à des difficultés de recouvrement. Environ 40 % des clients finaux en Afrique Subsaharienne ne payent pas leurs factures. Ce taux grimpe à plus de 55% pour les catégories les plus pauvres et s’établit toujours à 20% pour les catégories les plus aisées, suggérant un état de fait ancré dans les pratiques , mais s’expliquant également par l’incapacité des opérateurs à collecter efficacement les règlements, du fait d’une organisation déficiente et de l’absence de système bancaire structuré.

Comparaison des coûts de fourniture d’électricité et des recettes encaissées en 2014 ($/kWh)
(source Trimble et Al 2016, Worldbank.com)

33

Ceci explique l’état souvent vétuste des infrastructures électriques du continent, où les pertes du réseau de distribution sont de plus de 40% dans certains pays et les coupures très fréquentes dues à un manque de maintenance des équipements. Cet état de fait ne permet pas non plus d’investir dans le service client, ce qui engendre des taux de fraude très élevé. Ces facteurs représentent évidemment un obstacle pour le développement pérenne du secteur énergétique en Afrique.

Les prévisions d’évolution de la demande de l’énergie électrique d’ici 2040, la multiplication de la taille de l’économie Africaine par 4 ainsi que l’augmentation de la population Africaine de 100% d’ici 2040 sont tous des facteurs qui montrent à quel point les défis de développement des secteurs électrique sont immenses. Ils passeront par une restructuration du secteur avec une libéralisation progressive, qui est en cours dans la plupart des pays du continent, afin d’avoir accès aux ressources financières nécessaires et de faire évoluer le mode de management des entreprises d’électricité. Mais, le développement se fera également grâce à la technologie et aux synergies avec le secteur des TICs, afin de mettre en place un management plus efficient, dans la détection des pannes et des fraudes, mais aussi dans la collecte des paiement (smart meter, m-payment, …).

44

 

 

Sources :

[1]Africa Energy Outlook, International Energy Agency https://www.iea.org/publications/freepublications/publication/AEO_ES_English.pdf

[2]WorldBank
https://openknowledge.worldbank.org/bitstream/handle/10986/25091/108555.pdf?sequence=10

 

Tags: , , , , , , ,

No related post

 
Copyright © 2015 BearingPoint. All rights reserved.