Cet article est dans la rubrique : Smart Energy, Zoom Acteurs

Rencontre avec Hugues de Bantel, Co-Fondateur et CEO de The CoSMo Company
et // 26 octobre 2016 // 3

 

1

Startup : The CoSMo Company

Date : 13 Septembre 2016

Personne/Fonction : Hugues de Bantel / Co-fondateur et CEO

Site internet : www.thecosmocompany.com

Tout d’abord, qui est Hugues de Bantel ?

Hugues de BantelJ’ai une formation d’école de commerce, avec un background littéraire. J’ai ensuite fait une première carrière dans les MedTech, avec principalement des postes de Business Development et de Direction de filiales en Asie, dont 4 ans en Malaisie en charge de l’Asie du Sud Est puis 2 années à Tokyo en charge du Japon et de l’Asie.

Je suis revenu en France en 2002 pour devenir le Directeur Général d’EDAP TMS (entreprise française leader mondiale des ultrasons thérapeutiques et cotée au NASDAQ), entre 2002 et 2008.

J’ai décidé de quitter cette société en 2008, pour poursuivre ma passion, accompagner des start-up technologiques dans leur développement global. C’est dans ce contexte que j’ai rencontré Michel Morvan, autre co-fondateur de CoSMo et ex Directeur Scientifique et de l’Innovation du Groupe Véolia. Nous avons créé la société en 2010 à partir d’une méthodologie et d’une plateforme très innovantes de modélisation et de simulation, convaincus de l’impact extraordinaire que pourrait avoir notre approche sur les défis majeurs auxquels sont confrontés les entreprises et le monde en les aidant à prendre des décisions optimales sur des sujets stratégiques et complexes.

Comment est né CoSMo ?

The CoSMo Company est née d’un constat, que Stephen Hawking a bien résumé : « Le XXIe Siècle sera le siècle de la complexité ».

Les systèmes qui nous entourent sont de plus en plus interconnectés, et complexes. Plus cette complexité va en augmentant, plus il est difficile aux décideurs d’estimer l’impact de leurs décisions, et plus ces dernières sont difficiles à prendre : Il sera nécessaire d’inventer des méthodologies permettant de prendre des décisions optimales sur des systèmes stratégiques.

C’est la tâche à laquelle s’est attelé Michel Morvan, qui a développé dans son parcours académique une nouvelle manière d’aborder les systèmes complexes. CoSMo signifie d’ailleurs « Complex System Modeling ! ». Ceci nécessite bien entendu de disposer également d’une bonne compréhension et d’une compétence approfondie sur l’ensemble des enjeux d’une entreprise pour être à même de les modéliser, et d’avoir un impact réellement transformationnel.

A quelle problématique répondez-vous ? 

Pour moi, les deux rôles fondamentaux du dirigeant sont de porter une vision et de promouvoir l’innovation qui va permettre à sa société de se transformer et d’évoluer dans un monde qui est confronté à des problèmes de plus en plus complexes.

Nous sommes une société de haute technologie qui s’appuie sur une plateforme et une technologie uniques, modélisant et simulant des scénarios complexes pour prévoir les conséquences de certains événements, même si ces évènements ne se sont jamais passés. Ceci permet, par exemple, d’estimer les conséquences en cascades de décisions à différents horizons de temps stratégiques.

Notre produit propose une vision holistique de l’ensemble des éléments d’une décision ainsi que de leurs interdépendances, permettant d’anticiper l’impact et sur l’ensemble des entités de l’entreprise et leurs réactions suite à une décision, et ainsi d’optimiser ces décisions. En anglais, le terme consacré est « Interconnected Insights » : des informations interconnectées.

Ce que CoSMo propose est différent du « Big Data » et de la « Data Science », qui sont basés sur des corrélations et de l’analyse massive de données pré-existantes, et permettent ainsi de proposer un certain prévisionnel. Cependant, les phénomènes en jeu dans une entreprise qui la font évoluer et réagir appartiennent également au registre des causalités, et une étude des corrélations ne permet pas d’en rendre compte ni de les anticiper.

CoSMo crée de la valeur à partir de la complexité, et propose des solutions à destination des décideurs afin des les aider à prendre des décisions optimales sur leurs sujets les plus stratégiques. Les solutions de CoSMo permettront d’abaisser le niveau de risque d’une décision, en s’assurant que cette décision s’appuie sur l’ensemble des expertises présentes dans son entreprise, regroupées au sein de son modèle. Ce mode de fonctionnement permet par ailleurs de créer une collaboration entre les différentes entités de l’entreprise. En réunissant les acteurs experts et les différents services au sein de l’entreprise, pour créer un consensus autour de la transformation de l’entreprise et alimenter le modèle.

Un effet secondaire de noter démarche est la mise en place et en forme d’un savoir-faire institutionnel au sein de l’entreprise : l’ensemble du savoir-faire de l’entreprise sera formalisé et concentré dans la plateforme CoSMo. Nous participons ainsi à la transformation digitale de nos clients ! Le dirigeant peut ainsi jouer pleinement son rôle de catalyseur de cette transformation.

Quelles solutions propose CoSMo pour atteindre cet objectif ?

 Notre produit-phare est MONA, une solution d’optimisation de la gestion des actifs ainsi que de l’allocation optimale des OPEX et CAPEX qui y est liée. Cette solution est pour le moment dédiée aux entreprises de réseaux (réseaux d’électricité, de gaz, ferroviaire, réseaux d’eau, télécommunications,…), mais sera sans doute adaptée à toutes les entreprises possédant un parc d’actifs important et qui ont besoin d’anticiper les conséquences de leurs décisions. Conformément à notre philosophie, il s’agit d’un outil permettant de prendre des décisions optimales et d’apporter de la visibilité aux décideurs.

2

 Schéma de MONA

 Nous développons également une solution appelée SURE, en partenariat avec Alstom. Cette solution permettra au client de dimensionner et d’optimiser un système de transport par rail, prenant également en compte les signaux sur les voies, les interconnexions, mais aussi la performance énergétique. Nous souhaitons que ce projet au long cours, en partenariat proche avec une entreprise française industrielle majeure, débouche au final sur un standard global qui contribue au leadership durable de notre client.

Nous travaillons également avec d’autres acteurs de l’énergie sur l’optimisation de nouveaux modèles d’affaires autour des micro-grids et des smart grids, sur des problématiques telles que le stockage, les énergies renouvelables, les écoquartiers et écovilles, l’optimisation énergétique des processus industriels…

Vous avez parlé d’une plateforme de développement propre à CoSMo, pouvez-vous m’en dire plus ?

 Il s’agit d’une plateforme de développement spécialisée dans les systèmes complexes, sur laquelle nous nous appuyons pour mener nos projets à bien. Elle se compose de deux éléments : une modélisation des interconnexions, basée sur un langage propriétaire permettant de décrire et de modéliser la complexité, et un simulateur permettant de réaliser des simulations prédictives. En anglais, il s’agit de « simulation-based predictive analytics ».

Plus de 200 hommes-années de développement ont déjà été investis dans cette plateforme, qui permet de modéliser et de simuler les interconnexions dynamiques entre les éléments du système.

Au-dessus de cette plateforme s’insèrent des templates et des modèles couplés : modèle de réseaux et de maintenance, modèles de vieillissements, modèles financier, RH, techniques…la plateforme puise dans ces modèles, et génère ainsi une trame que CoSMo instancie sur des problématiques spécifiques comme la gestion d’actifs chez RTE, chez GRTgaz ou bien la SNCF…permettant à chacun de ces clients de disposer d’une application spécifique répondant à leurs problématiques précises.

Quel est votre business model ?

Notre volonté est de devenir éditeurs de logiciels, grâce à notre plateforme de développement et notre technologie. Nous souhaitons développer des applications ou solutions logiciels ainsi que des licences sur notre plateforme, avec une dimension conseil (stratégie, intégration, conduite du changement,…) sous la responsabilité de partenaires comme BearingPoint

A plus long terme, nous souhaitons non seulement nous appuyer sur l’édition de licences sur les solutions que nous vendons, mais aussi proposer notre plateforme de modélisation de systèmes complexes à d’autres clients, leur permettant de développer leurs propres applications.

Parlez-nous de votre équipe 

3Je ne pourrais pas parler de notre équipe sans tout d’abord parler de Michel Morvan, notre autre co-fondateur et la raison pour laquelle j’ai rejoint l’aventure. Avant d’être co-fondateur de CoSMo, il a été professeur de Sciences Informatiques à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, Directeur d’Etudes à l’EHESS en chaire de Modélisation des Systèmes Complexes et Directeur de l’Innovation et de l’Intelligence Stratégiques chez Véolia…entre autres ! La modélisation des systèmes complexes est son cheval de bataille, et il est actuellement basé à San Francisco pour développer notre présence au cœur de la Silicon Valley.

Notre équipe est très hétérogène et je suis convaincu que c’est une très grande force ; les CoSMonautes ont des formations en Marketing, Commerce, Ingénierie, Informatique…et des formations académiques de très haut niveau.

Sont représentées 10 nationalités, et autant de cultures et de compétences différentes…nous savons que construire des ponts entre les personnes de caractère et de formations hétérogènes est essentiel. C’est l’actif principal de CoSMo et notre première source de créativité et d’innovation !

C’est pas mal pour une société qui crée de la valeur grâce à la complexité ! Notre enthousiasme et notre authenticité se traduisent en relations de grande confiance. Nous sommes très attentifs à notre manière de travailler de développer ses ponts en interne et vis-à-vis de nos clients et partenaires dans le cadre de l’open innovation.

Comment avez-vous pu vous développer ? Quels financements et investissements ?

Nous avons été, dès notre création, soutenus par l’ensemble de l’écosystème de développement de start-ups Rhône-Alpin, qui est extrêmement dynamique. Ce soutien s’est manifesté dès l’incubation du projet, avec un accompagnement à la destination des scientifiques. Puis lors du passage à la création d’entreprise, nous avons bénéficié des aides EPI, et de subventions à l’innovation au plan national. Nous avons reçu de nombreux soutiens et prix, dont le prix Novacité de Lyon récompensant les entreprises présentant le plus grand potentiel d’innovation et de transformation sur la région Rhône-Alpes. CoSMo est reconnue par la métropole lyonnaise, et fait partie des « Pépites du Grand Lyon ». Nous sommes aussi membres du réseau Entreprendre Rhône-Alpes qui nous a accompagné pour les pitchs, la manière de présenter, des échanges toujours très riches…

Nous avons levé des fonds au premier trimestre 2014 auprès d’Aster Capital (avec des participations d’Alstom, General Electric, Solvay…), Total Energy Ventures, et Sofimac pour 3,6 M€ afin d’accélérer notre transition vers l’édition de logiciels.

Notre première source de financement reste cependant nos clients. J’ai toujours estimé que le premier financeur d’une start-up devait être ses clients ! C’est un élément important de notre crédibilité !

Où en est CoSMo dans sa vie d’entreprise ?

Nous sommes 70 au total au sein de la start-up, avec une forte croissance des effectifs. Notre chiffre d’affaires a doublé au cours des deux dernières années, et doublera encore l’année prochaine. De nombreux recrutements sont liés à cette croissance. Nous souhaitons nous développer en Europe, ainsi qu’en Amérique du Nord. Nous avons d’ailleurs ouvert un bureau à San Francisco en début d’année. Les premiers fruits de cette croissance commencent d’ailleurs à se voir, le pipe commercial se porte bien et CoSMo a confiance en son développement d’effectifs comme de base de clients. Nous avons abordé nos premiers clients et leaders d’opinion aux Etats-Unis afin de développer CoSMo là-bas.

Nous souhaitons nous développer à terme dans la finance, en particulier dans la gestion d’actifs. Il s’agit d’un sujet amont à fort potentiel. La Santé est aussi un domaine porteur, avec par exemple une étude sur la diffusion d’une pandémie et les politiques de réponse et de décisions optimales liées.

Notre vision est ambitieuse mais nous restons une start-up, une certaine humilité est nécessaire. La diffusion de l’innovation est une de mes marottes, et je sais que pour lancer ces solutions il faut y aller graduellement et établir en priorité MONA comme référence mondiale dans le domaine de l’Asset Investment Planning, avec des partenaires ambitieux comme BearingPoint souhaitant accompagner leurs clients dans l’innovation et la transformation digitale.

En plus d’être reconnus par la région Rhône-Alpes, avez-vous reçu d’autres prix ? 

CoSMo a recu le prix de l’innovation 2016 des éditeurs français, nous récompensant pour ses travaux de R&D créant de l’innovation transformatrice dans l’offre et les applications. Ce prix attribué par le Syntec Numérique et EY a été reçu devant le TOP 250 des éditeurs français en septembre de cette année.

Nous avons été aussi reconnus par Gartner cette année « Gartner Cool Vendor ». C’est une reconnaissance extrêmement importante, et le soutien de Gartner nous prouve bien qu’apporter de la clarté pour les systèmes complexes devient une problématique majeure de l’industrie. Les analystes comprennent que CoSMo pouvait apporter de nouveaux outils de management de la décision optimale, et c’est dans ce contexte que nous avons été reconnus. Cette nouvelle approche sera commentée au cours des prochains mois.

La complexité est souvent vécue comme un repoussoir, nous tentons de créer et d’extraire de la valeur à partir de cette complexité, ou d’événements complexes.

Un mot de la fin ?

Une grande conviction, et une citation de Hannah Arendt que j’ai un peu modifiée : « L’énergie jaillit parmi les hommes quand ils travaillent ensemble »

Propos recueillis par Hoel Le Gallo et Franck Charlouty

 

Retrouver également le communiqué de presse annonçant le partenariat enter BearingPoint et The CoSMo Company visant à aider les entreprises européennes du secteur de l’énergie à réduire leurs dépenses opérationnelles et d’investissement : ici

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Autres articles susceptibles de vous intéresser

 
Copyright © 2015 BearingPoint. Tous droits réservés.