This post is in the section : Actus, Smart Energy

Le printemps de l’open innovation
and // 10 May 2016 // 2

ENGIE, EDF, GRTgaz, RTE, AREVA, … les démarches d’open innovation fleurissent parmi les grands acteurs de l’énergie

Handshake for innovation

L’open innovation pour s’ouvrir vers l’externe

La prise de conscience que l’ouverture vers l’externe est nécessaire pour continuer d’innover avec efficacité fait son chemin depuis plusieurs années dans l’esprit des dirigeants de grands groupes. Start-up, PME ou JEI deviennent alors les cibles prisées des grandes entreprises qui recherchent à combiner leur expertise dans un secteur avec l’agilité et l’audace des start-up et PME.

Dans cette quête d’ouverture et de recherche de rupture, les démarches d’open innovation fleurissent. Tous les secteurs s’y mettent : industriels, automobile, retaileurs, publicitaires, banques, etc. Les leaders de l’énergie n’y coupent pas et les démarches d’open innovation se multiplient parmi les acteurs français : EDF, RTE, ENGIE, AREVA, GRTgaz, etc.

Qu’entend-on par Open Innovation ?

Il s’agit d’un mode d’innovation fondé sur la coopération entre les entreprises dont le but est de permettre de trouver de nouvelles connaissances, méthodes ou technologies à l’extérieur de l’entreprise pour enrichir ses propres processus et in fine sa proposition de valeur. Les entreprises voient alors de plus en plus d‘intérêts à s’appuyer sur les démarches « collaboratives » entre structures qui se rencontrent le temps d’un projet.

Bien que l’open innovation ne soit pas stricto-sensu un concept de rupture (la collaboration en R&D est une pratique fréquente depuis plusieurs décennies), ce mode de management de l’innovation est une rupture pour l’entreprise dès lors qu’il est plus largement mis en œuvre, et pour des finalités autres que des purs travaux de R&D. Il peut se traduire par différents types de démarches, plus ou moins cadrées : recherche de nouvelles idées par des concours d’idées, recherche de solutions très précises ou au contraire appels à projets moins cadrés, conceptions de solutions sur la base des briques élémentaire mises à disposition par l’entreprise, test de solutions, recherche de financement participatifs… Les moyens pour soutenir ces démarches sont multiples et aux effets décuplés grâce aux technologies digitales : plateformes d’appel et de recueil des solutions, réseaux sociaux d’entreprises, partenariats avec des incubateurs, plateformes de financements participatifs, …

Les appels à projets, une nouvelle démarche de sourcing

ENGIE avec sa plateforme de collaboration Open Innov, EDF avec ses concours EDF Pulse, AREVA avec son système d’appels à innovation INNOVATION PME, sont de bons exemples de démarches d’open innovation dans le secteur de l’énergie. Si les objectifs derrière ces démarches ne sont pas tous identiques, toutes cherchent à sortir des sentiers battus en termes de sourcing en laissant les entreprises proposer des approches et solutions sur des besoins métiers ciblés.

C’est dans cette optique d’appels à projets que GRTgaz a lancé en avril 2016 ses premiers Challenges Open Innovation auprès des entreprises (start-up, PME, ETI, JEI, etc.).

Les Challenges Open Innovation de GRTgaz en quelques mots

  • Le concept des Challenges :
    • 6 appels à projets proposés correspondant à des besoins métiers stratégiques et immédiats pour les mettre en œuvre dès 2016 par les entreprises qui auront proposé la démarche, le concept ou la solution la plus pertinente.
    • Bénéfice pour les entreprises : un partenariat avec GRTgaz qui s’accompagne d’une dotation minimum de 15.000€ pour financer le démarrage des projets.
    • Plateforme mise en œuvre : un site internet pour collecter les propositions de projets des entreprises : www.challengesopeninnovation-grtgaz.com
  • L’objectif pour GRTgaz : développer des partenariats durables avec ces entreprises. Outre l’aspect immédiat de réponse aux appels à projets, GRTgaz souhaite expérimenter et développer une nouvelle façon de se « sourcer » auprès d’acteurs (PME, start-up, JEI, ETI…) avec lesquels elle a moins l’habitude de travailler.
  • Les modalités de sélection des sujets prioritaires : un questionnement de l’ensemble des directions de GRTgaz permettant d’identifier 19 « irritants » pour retenir ensuite les 6 sujets les plus pertinents pouvant être traités par la démarche d’open innovation.
  • Le processus de sélection : Sélectionnées parmi les candidats, certaines entreprises viennent présenter leurs solutions (le « pitch ») devant GRTgaz. Le résultat final consistera à enclencher des partenariats durables avec les lauréats.processus de selection
  • Un projet co-construit avec BearingPoint : Le projet a été co-construit en s’appuyant sur le réseau dans l’écosystème d’innovation et l’expertise en stratégie et management de l’innovation de BearingPoint.

Quels sont les facteurs clefs de succès d’une telle démarche ?

  • Les sujets proposés à l’externe doivent correspondre à de réels besoins dans l’entreprise. Que les drivers soient financiers, organisationnels ou RH, ils doivent répondre à des « vraies problématiques » de l’entreprise. Ces sujets doivent donc bénéficier d’un sponsoring interne fort pour que les projets soient poursuivis et atteignent leur cible.
  • Une démarche d’open innovation ne peut être menée que par le biais d’un réseau solidement tissé dans l’écosystème d’innovation. Dans la mesure où il s’agit d’aller chercher des solutions en dehors du périmètre habituel de sourcing, il est essentiel de savoir s’appuyer sur les bons réseaux pour relayer une telle démarche. Réseaux de fournisseurs et de clients, syndicats professionnels, pôles de compétitivité, clusters sectoriels, incubateurs, accélérateurs, réseaux de réseaux, laboratoires de recherche,… le carnet d’adresse, associé à la qualité et la précision de la communication, est une des clés de la réussite.
  • L’entreprise qui met en œuvre une démarche d’appels à innovation avec une volonté réelle de mettre en œuvre des partenariats durables multiplie ses chances d’être attractive auprès de ses futurs partenaires, car cette vision se traduira tout au long de sa démarche. Les enjeux de communication institutionnelle ne viendront que bien plus tard, même si la thématique constitue un levier de communication particulièrement pertinent.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

No related post

 
Copyright © 2015 BearingPoint. All rights reserved.